Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 
macro


 

Introduction

 

Imaginez un instant que vous ayez créé un logiciel de traitement de texte. Il doit pouvoir imprimer.

Or, chaque imprimante "parle" un langage différent (une imprimante Epson ne comprend pas le langage HP qui ne comprend pas non plus le langage Canon ou Lexmark, etc.).

Votre logiciel de traitement de texte doit donc connaître le dialecte de TOUTES les imprimantes :

 

pilotes_1

 

C'est un boulot de fou ! Vous rendez-vous compte ? Vous devez programmer un module différent pour chaque type d'imprimante existante : ça fait des milliers de modules à programmer !

Et puis, imaginez l'horreur : si un fabriquant sort un nouveau modèle d'imprimante, vous devrez modifier votre logiciel pour pouvoir utiliser cette nouvelle imprimante, et envoyer ce programme modifié à tous vos utilisateurs !

Un véritable cauchemar, sauf si vous avez 3 ou 4 milliers d'ingénieurs qui s'ennuient et qui ne vous coûtent pas cher du tout, ainsi qu'une logistique à toute épreuve et une bonne grosse dose de temps à perdre.

 

 

 

 

Un seul mot d'ordre : U-NI-FIER !

 

Il faudrait trouver un moyen d'unifier tout ça.

Il existe différents systèmes.
Sous Windows, il s'agit du gestionnaire d'impression (Windows Printing System).

Votre logiciel n'aura plus qu'un seul interlocuteur : le gestionnaire d'impression :

 

pilotes_2

 

 

Savoir gérer les cas particuliers

 

Ouf... Ça va déjà mieux avec notre gestionnaire d'impression, non ?!

Mais cela obligerait Windows à développer un module pour chaque modèle d'imprimante.

Soyons réaliste : Microsoft ne vas pas dépenser de l'argent et mettre en œuvre des moyens colossaux pour faire le boulot des fabricants d'imprimantes...

C'est donc chaque fabriquant qui va fournir un petit programme capable de communiquer avec le gestionnaire d'impression de Windows : ce petit programme est appelé un pilote ou driver.

Le pilote connaît le langage particulier de l'imprimante et il est capable de le piloter à partir des ordres que lui donne le gestionnaire d'impression :

 

pilotes_3

 

C'est pour cette raison que votre imprimante est fournie avec une disquette ou un CD : il contient le ou les pilotes pour l'imprimante (avec en général, quelques logiciels supplémentaires).

Ainsi, quand vous connectez votre nouvelle imprimante, il vous suffit d'installer le pilote pour que vos logiciels puissent l'utiliser directement, sans avoir à connaître les particularités de cette imprimante.

 

 

Et pour les périphériques ?

 

J'ai pris l'exemple de l'imprimante, mais c'est la même chose pour TOUS les autres périphériques.
Il existe des pilotes pour les cartes graphiques, les cartes sons, les cartes réseaux, les modems, les graveurs, etc.

Il est donc important, quand vous installez ou ré-installez votre système d'exploitation (Windows ou autre), d'avoir tous les pilotes sous la main, sinon, vous ne pourrez pas utiliser certains de vos périphériques.

Généralement, les systèmes d'exploitation (dont Windows) sont fournis avec un ensemble de pilotes pour les périphériques les plus courants.

Ainsi, il arrive que vous n'ayez pas à installer les pilotes pour votre carte son ou votre souris (classique) car Windows les a détectés et a installé de lui-même les pilotes correspondants.

 

 

Mais alors, pourquoi mon pilote ne fonctionne plus avec la nouvelle version de Windows ?

 

Chaque version de Windows gère les pilotes de manière un peu différente.
Il faut donc que le fabriquant de votre périphérique fournisse un pilote différent par version de Windows (95, 98, Me, Nt, 2000, XP, 7...).

Or, les fabricants sont souvent feignants et refusent de re-créer des pilotes de leurs anciens périphériques pour les nouvelles versions de Windows.

Résultat : vous ne pouvez plus utiliser le matériel que vous avez acheté avec les nouvelles versions de Windows.

Et cela arrange bien les affaires du fabricant parce que ça vous oblige à racheter du matériel !

 

 

Généralisation

 

Le gestionnaire d'impression et les pilotes fournis forment une couche entre les logiciels et les imprimantes.

On appelle cela une couche logicielle ou API (Application Programming Interface).

 

Il existe des tas d'autres couches logicielles, par exemple, sous Windows :

- DirectX s'occupe des graphismes, de la 3D, du son, de la musique et des joysticks;
- OpenGL s'occupe des graphismes 3D;
- TAPI ou RAS s'occupent de la gestion des modems;
- TWAIN ou SANE s'occupent des scanners et des appareils photos numériques;
- ASPI s'occupe des graveurs et des lecteurs de CD/DVD.

Ces couches logicielles permettent (dans une certaine mesure) de faire abstraction du matériel en dessous.

Cela permet de simplifier la vie du programmeur et de gérer automatiquement tout nouveau périphérique : c'est le fameux " Plug and Play "...

Ce marché forcé est le résultat des choix techniques de Microsoft (qui change ses standards) et des fabriquants qui ne mettent pas (ou peu) à jour leur pilotes.

 

 

 

passez_le_test

 

 

 

greg

 

 

1000 caractères restants