Note utilisateur: 5 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles actives
 

 

 

Dans ce tutoriel, je vais vous montrer comment appliquer un barème en fonction d'une valeur...

Je me servirai d'un exemple tristement concret : le calcul des indemnités kilométriques pour l'établissement de sa déclaration fiscale (bleurp.... pardon....) et j'utiliserai pour ce faire deux fonctions combinées : CHOISIR et EQUIV

 

 

Avertissement

La conception de la feuille de calcul que je vous montre dans le tutoriel est légèrement simplifiée.

Si vous souhaitez calculer vos indemnités kilométriques, vous pouvez télécharger la version complète (qui prend en compte la valeur fixe valable pour la tranche de 5001 à 20000 km) en fin de tutoriel.

 

 

Présentation de ma feuille de calcul

Je me suis préparé le barème dans un petit tableau, en haut.

Puisque j'ai un véhicule avec 6 cv de puissance fiscale, j'ai pris le barème en conséquence.

Il y a 3 tranches :

  • de 0 à 5 000 km
  • de 5001 à 20 000 km
  • et plus de 20 001 km

 

 

 

L'idée est que, lorsque j'indique le nombre de mes kilomètres parcourus en B9, par exemple 9500, une formule m'applique automatiquement le bon barème.

Le barème applicable apparaîtra, à des fins de contrôle et de transparence, dans la cellule B10

En B11, une simple multiplication =SOMME(B9*B10) me calculera le montant de mes indemnités kilométriques

 

 

Tout est ok pour vous ? Alors allons-y ! Placez-vous en B10 et commencez à écrire la formule :

=CHOISIR(EQUIV(B9;

la fonction CHOISIR permet l'affichage de donnée en fonction de "quelque chose" et la fonction EQUIV s'occupe de rechercher la position d'une valeur. On indique que la valeur recherchée se trouve en B9 (les kilométres)

 

 

On poursuit l'écriture de la formule

=CHOISIR(EQUIV(B9;{0;5000;5001;20000;20001};1)

Dans l'exemple que nous avons choisi, nous avons besoin de "border" chacune des valeurs possibles.

On indique donc, à la suite et séparées par des ";", les valeurs :

  • pour le 1er barème (de 0 à 5 000)
    • le "0" pour le début
    • le "5000" pour la limite de fin
  • pour le second barème (de 5 001 à 20 000)
    • le "5001" pour le début
    • le "20000" pour la limite de fin
  • pour le dernier barème (+ de 20 001)
    • le "20001" pour le début (il n'y a pas de fin puisqu'il concerne toute valeur égale ou supérieure à 20 001)

le ";1" situé après les différentes valeurs permet de dire à la fonction EQUIV de rechercher la valeur la plus proche inférieure à B9

Si on met ";0", EQUIV ne rechercherait que la valeur exacte et renvoie un résultat nul si elle ne le retrouve pas.

 

 

A présent, on indique, pour chaque valeur, le barème qui s'applique

=CHOISIR(EQUIV(B9;{0;5000;5001;20000;20001};1);D4;D4;D5;D5;D6)

Dans cet exemple, les valeurs sont contenues dans des cellules, mais ont peut très bien les préciser dans le dur, dans la formule (ex : =CHOISIR(EQUIV(B9;{0;5000;5001;20000;20001};1);0,568;0,568;0,320;0,320;0,382)

Notre formule est terminée, on valide en appuyant sur ENTREE

 

 

Avec mes 9 500 km en B9, ma formule m'a bien trouvé que le barème qui s'appliquait était celui à 0.320 :)

 

 

Testons avec 20 001 ?

Ah ben oui, tout marche :) : ma formule applique bien le barème à 0.382

 

 

 

Le fichier complet

Si vous êtes intéressé par le calcul des indemnités kilométriques, voici la feuille de calcul complète, qui prend en charge la part fixe qui est gracieusement appliquée par notre gouvernement à la tranche 5001/20000.

Il vous suffit d'indiquer le nombre de km domicile/travail, le nombre de jour travaillés chaque mois, et le calcul se fait tout seul.

Pensez à mettre à jour le barème en fonction de la puissance fiscale de votre véhicule, et également à le mettre à jour chaque année, car il varie !

 

 

 

1000 caractères restants